ÉDITION 2018

Tous les lauréats



Catégorie Pratique novatrice - Infirmières

Le rôle déterminant de l’infirmière


Jacinthe Savard, B. Sc., M. Mc., D.E.S.S., inf.

Enseignante en soins infirmiers spécialisée en soins gériatriques, Cégep de Matane
Auteure d’outils d’évaluation des patients en CHSLD


Dre Anne Fournier, M. D., FRCPC, FACC, FCCS.

Photo : Francis Vachon .



Le dynamisme communicatif de Jacinthe Savard se mesure dès les premiers échanges avec cette infirmière du Bas-Saint-Laurent. Sa passion pour les soins infirmiers lui a permis d’élaborer des outils exceptionnels afin de mieux structurer l’évaluation clinique des personnes âgées, confiée aux infirmières et aux étudiantes effectuant un stage en centre d’hébergement.

Enseignante au cégep de Matane depuis 2001 et infirmière depuis le début des années 1980, Jacinthe Savard est un vrai modèle pour ses étudiantes. Elle leur transmet notamment l’importance de prendre leur place au sein de l’équipe interprofessionnelle afin que leur expertise de futures infirmières soit pleinement mise à contribution.

Les outils d’évaluation clinique qu’elle a mis au point depuis 2011 permettent d’atteindre cet objectif. Ces outils servent à mieux documenter l’état de santé d’une personne âgée selon cinq axes reconnus : autonomie-mobilité, intégrité de la peau, nutrition, élimination, état cognitif et sommeil (résumés sous l’acronyme «AINEES»).


«Plus les infirmières seront préparées à leur rôle d’évaluation clinique, plus la qualité des échanges entre tous les professionnels s’en trouvera rehaussée.»


Le portrait clinique qui en ressort est présenté par les infirmières lors de la rencontre interprofessionnelle afin de déterminer les soins les plus appropriés pour cette personne. «La rencontre interdisciplinaire est un moment unique, explique Jacinthe Savard. Or, les infirmières éprouvent parfois de la difficulté à trouver le bon angle pour intervenir, même si elles assument un rôle pivot au sein de l’équipe. Je voulais contribuer à structurer davantage leur démarche pour qu’elles prennent réellement leur place dans chaque réunion.»

Comme les outils qu’elle a mis au point sont disponibles gratuitement sur le site Infiressources et qu’ils peuvent être adaptés aisément, d’autres enseignantes en soins infirmiers du Québec les ont intégrés dans les stages réalisés par les futures infirmières en centre d’hébergement.

Se faire davantage confiance

En systématisant leurs évaluations cliniques, les stagiaires apprennent à se faire davantage confiance, ce qui favorisera leur autonomie professionnelle durant toute leur carrière, estime Jacinthe Savard. «Les étudiantes se disent: “C’est moi qui ai fait cette évaluation-là!”». Sur le plan pédagogique, les outils qu’elle a mis au point aident également les enseignantes à leur donner une rétroaction plus précise.

En 2014, les outils de Jacinthe Savard ont été intégrés aux procédures cliniques de l’équipe interdisciplinaire du Centre d’hébergement en soins de longue durée de Matane, une décision appuyée par tous les membres de l’équipe.

«L’implication clinique, le développement d’une approche logique, le questionnement des façons de faire et l’ajout d’une démarche structurée permettent d’accroître la rigueur dans les histoires de cas, favorisent une analyse nette des enjeux cliniques parfois occultés sous la lourdeur administrative et offrent un cadre éclairant pour quiconque assiste à une réunion interdisciplinaire», indique à ce chapitre le Dr Patrice Tremblay, l’un des médecins du CHSLD de Matane.

En plus d’être utiles aux professionnels de la santé, les informations colligées par les infirmières au moyen des outils mis au point par Jacinthe Savard le sont également aux proches des résidents, qui peuvent ainsi mieux comprendre les problèmes de santé de ces derniers.

Toujours pleine d’idées et de projets en tête, Jacinthe Savard travaille maintenant à poursuivre, tant auprès des étudiantes que des infirmières déjà en exercice, une démarche de sensibilisation et de formation afin d’optimiser l’usage des antipsychotiques chez les personnes âgées atteintes de troubles neurocognitifs. Elle a également participé l’été dernier à une mission humanitaire à Haïti, où elle a notamment réalisé des évaluations cliniques et du dépistage auprès d’enfants et d’adolescents.

Quant à l’avenir de la profession infirmière, Jacinthe Savard l’entrevoit avec beaucoup d’espoir. «Plus les infirmières seront préparées à leur rôle d’évaluation clinique, plus la qualité des échanges entre tous les professionnels s’en trouvera rehaussée.»

Article de Christian Leduc

Tous les lauréats