Publicité
27/07/2021

Troisième dose de vaccin: une mesure d'exception pour les voyageurs

Le ministère de la Santé offre une injection supplémentaire parce que certains pays ne considèrent pas les gens ayant reçu un «scénario mixte» de vaccins comme étant adéquatement vaccinés.

Le gouvernement du Québec offre une dose supplémentaire d'un vaccin à ARN messager aux gens qui veulent voyager dans un pays qui ne reconnaît pas leur statut vaccinal.

Tant au Québec qu'au Canada, un calendrier mixte, soit incluant un vaccin à vecteur viral (AstraZeneca ou Covishield) et un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) est considéré comme tout à fait valide, souligne le ministère par communiqué.

Mais les responsables de la santé avertissent qu'il appartient au destinataire de demander conseil et de peser les risques avant de recevoir une troisième dose des vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna.

Un porte-parole du ministère de la Santé a déclaré lundi qu'une troisième dose n'offrait pas nécessairement plus de protection par rapport à deux doses, ajoutant que la protection liée au fait de recevoir deux injections d'AstraZeneca mélangées à un vaccin à ARNm n'était pas établie clairement.

Le ministère a précisé par communiqué que l'administration d'une dose additionnelle de vaccin demeure «une mesure d'exception pour les personnes qui ont un voyage essentiel prévu à l'extérieur du pays, à court terme, et qui doivent répondre à des exigences de vaccination».

Les discussions se poursuivent avec le gouvernement fédéral afin que les scénarios mixtes ou comprenant deux doses du vaccin d'AstraZeneca ou de Covishield soient reconnus d'une manière plus large à l'échelle internationale, a-t-on ajouté.

Le Québec a signalé lundi 75 nouveaux cas de COVID-19, pour un total de 814 cas actifs.

Robert Maranda, un porte-parole du ministère de la Santé, a rappelé qu'il n'y a aucune étude évaluant l'impact lié au fait de recevoir trois doses de deux vaccins distincts.

La «personne devra être conseillée adéquatement pour être informée des risques potentiels associés à cette dose additionnelle comparé aux bénéfices du voyage planifié», a-t-il indiqué par courriel. «C'est à chacun de peser la balance des risques et des bénéfices», a-t-il ajouté.

En date du 26 juillet, 3875 personnes ont reçu une dose additionnelle au Québec sur un total de plus de 10 millions de doses administrées dans la province, a indiqué le ministère.

Assouplissement des mesures

Pendant ce temps, le premier ministre François Legault a annoncé lundi que son gouvernement assouplissait davantage les règles pour les bars, les boîtes de nuit, les festivals et les lieux de divertissement.

M. Legault a déclaré sur Twitter qu'à partir de dimanche, les bars et les boîtes de nuit pourront servir de l'alcool pendant une heure supplémentaire, soit jusqu'à 1 heure du matin, et devront fermer avant 2 heures du matin. Les festivals pourront accueillir un maximum de 15 000 personnes à l'extérieur, contre 5000 auparavant. Les sites intérieurs seront autorisés à accueillir un maximum de 7500 personnes assises, contre 3500 auparavant. La danse reste cependant interdite.

Les données de l'Institut national de santé publique du Québec indiquent que 73,2% de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Chez les plus de 12 ans, 83,6% ont reçu au moins une dose et 63,4% sont adéquatement vaccinés.

Publicité
Publicité